Trop de zef pour le teleph

Publié le Publié dans Elections municipales de 2014

Imaginez un instant que le téléphérique prévu par le maire sortant soit en place… Pensez-vous qu’il pourrait fonctionner, en raison de la tempête qui n’en finit pas de balayer nos côtes ?
Evidemment pas ! Ne serait-ce qu’en vertu du sacrosaint « principe de précaution »…
Voilà donc un équipement coûteux ( 20 millions d’€) qui serait durablement paralysé et pour une durée indéterminée… Ce mode de transport se révèle évidemment inadapté à notre environnement et sa fiabilité problématique. Voilà pourquoi Bernadette Malgorn s’engage à stopper cet investissement dès qu’elle entamera son mandat de maire.
Brest mérite mieux que ce projet extravagant! Avoir choisi cet investissement particulièrement sensible aux bourrasques et autres tempêtes est un contresens stratégique payé par nos impôts. Stop !