Sécurité : droit de réponse au maire sortant

Publié le Publié dans Elections municipales de 2014

Le maire sortant qualifie d’ineptie les propositions de Bernadette MALGORN au service de la sécurité des Brestois. Disqualifier l’adversaire en le caricaturant est un procédé classique qui ne grandit pas ceux qui, comme le maire sortant, en usent et en abusent.

Revenons aux choses sérieuses.

Bernadette MALGORN tient :

– À féliciter la police nationale pour l’efficacité de son action récente dans le quartier de Pontanezen, cette opération ‘coup de poing’ ayant permis d’intervenir au cœur de trafics en tous genres.

– À souligner à nouveau que la mobilisation complémentaire d’une police municipale et l’installation judicieuse de caméras de vidéos protection permettraient une synergie au service de la sécurité des Brestois.

Que le thème de la sécurité finisse pas s’imposer dans la campagne municipale brestoise n’est pas une ineptie, mais la reconnaissance enfin d’une préoccupation majeure pour les Brestoises et les Brestois.