Accès à l’aéroport : Peut mieux faire !

Publié le Publié dans Elections municipales de 2014

Le bilan 2013 de l’activité aéroportuaire relève une baisse sensible du trafic aérien à partir ou à destination de Brest-Guipavas. Selon les données officielles de la CCI de Brest, le trafic passager dépasse toujours le cap d’un million, mais se présente en net repli par rapport à  2012 : -6,2%.

Les causes en sont multiples, même si le quasi monopole du transport aérien pour relier Brest à d’autres villes, hexagonales ou non, conduit à un coût du billet particulièrement dissuasif. Tant que la concurrence ferroviaire – Brest à 3H de Paris – ne sera pas effective, il n’y aura évidemment pas de remises en cause de ces prix prohibitifs, même si le recours au ‘low cost’ pourrait permettre d’y remédier partiellement.

Parmi les causes complémentaires de ce désintérêt, n’y aurait-il pas aussi un problème d’accès à l’aéroport?

Le tram a considérablement compliqué le trajet et le temps qui lui est consacré. Non seulement il existe une rupture de charge à la station ‘Porte de Guipavas’ , mais l’attente peut se prolonger en fonction des fréquences de passage. Auparavant la navette reliait l’aéroport à la gare SNCF en un peu plus d’un quart d’heure. Avec le tram et les correspondances qui en découlent il faut désormais près de  ¾ d’heure… Il est donc impératif de redéfinir le mode d’accès à l’aéroport pour faciliter son accès aux passagers et à ceux qui les accueillent.