Pour la tranquillité et la sécurité à Brest : Police municipale et vidéo-protection

Publié le Publié dans Elections municipales de 2014

C’est la négation de la poussée de la délinquance autant que la délinquance elle même qui agace les gens. De même cette façon qu’ont certains de se défausser sur l’Etat et la Police nationale. Les Brestois le ressentent fort bien, c’est la municipalité qui donne la tonalité en matière de prévention et de lutte contre la délinquance et la criminalité.

A Brest, le diagnostique est simple, constatons-le avec regret mais c’est la vérité et il faut la regarder en face : on défonce un centre social à la « voiture bélier », on caillasse les bus, on brûle les voitures… Le trafic de drogue s’enracine dans les quartiers, mais aussi Place de la Liberté.

C’est pourquoi, nous réclamerons au ministre de l’Intérieur, dont on se demande encore ce qu’il est venu faire à Brest le 9 janvier, la création d’une zone de sécurité prioritaire, ce qui renforcera la Police nationale. Nous créerons une police municipale qui assurera une prévention efficace, grâce notamment à des patrouilles pédestres, au centre ville et dans les quartiers.

Le coût sera minimal car nous redéploirons des emplois et organiserons des formations, pour recruter par concours au sein du personnel de BMO ou par recrutement externe.

C’est très attendu par les Brestois. Des milliers de personnes rencontrées en porte à porte nous l’on demandé. Point n’est besoin de leur redemander leur avis.

La vidéo-protection en constitue un complément indispensable et efficace, dans le respect de la vie privée et des libertés individuelles. Nous ferons appel au Fond Interministériel de Prévention de la Délinquance pour financer sa mise en place.