Développement économique et attractivitéInterventions et communiqués

La Grande Vitesse à Brest, c’est maintenant ou aux calendes grecques ?

TGV R 536 Blason Reims - 1

Le lundi 30 juin, se tenait une réunion dans la salle des conférences à la mairie centrale de Brest autour du projet Bretagne grande vitesse.

Bernadette Malgorn, conseillère régionale, municipale et communautaire y participait en compagnie de sa collègue Véronique Douarin-Bourbigot.

Gérard Lahellec, vice-président du Conseil régional, le directeur régional de la SNCF et Serge Michel, directeur à RFF, venaient rendre compte de l’état d’avancement du chantier de la ligne nouvelle Le Mans-Rennes et des travaux d’aménagement sur les lignes et les gares en Bretagne.

 Au moment où est annoncé le lancement du débat public sur les projets de Lignes Nouvelles Ouest-Bretagne-Pays de Loire  (LNOBP) Rennes-Brest, Rennes-Quimper, Rennes-Nantes, Bernadette Malgorn s’est insurgée contre le report après 2030 de la programmation de ces chantiers et insisté pour que la Bretagne se mobilise pour que les procédures et les travaux soient engagés sans délai.

 L’élue brestoise a réitéré la demande qu’elle avait fait, dès juin 2012 au Conseil régional pour que le dossier soumis au débat public ne se contente pas d’évaluer les gains en minutes des différents scénarios mais aussi l’impact en termes de développement économique à attendre de cet investissement.

 Le groupe Rassemblement Pour Brest se mobilisera sans relâche pour que le TGV arrive à Brest en moins de 3 heures et sans attendre 2030 !