Tram : les élus Rassemblement Pour Brest réclament une sécurité renforcée

Publié le Publié dans Cadre de vie, Interventions et communiqués

L’attaque violente contre le tramway de Brest dans la nuit du 19 au 20 juillet dans le quartier de Pontanézen, a marqué les esprits de l’ensemble de la population brestoise.

Durant la dernière campagne des municipales la liste de « Avec Bernadette Malgorn au service de Tous les Brestois »  avait dénoncé l’inertie de la municipalité Cuillandre face à la recrudescence de l’insécurité et formulé des propositions concrètes : vidéo-protection dans l’espace public, création d’une police municipale, obtention de zones de sécurité prioritaires. Monsieur  Cuillandre s’en était offusqué !

Le 23 mai dernier, les représentants du personnel de Bibus-Kéolis étaient intervenus en séance  du Conseil communautaire pour informer les élus communautaires sur  les atteintes à la sécurité des personnels et des voyageurs de plus en plus fréquentes  sur le réseau depuis juin 2012. Ils indiquaient  ainsi  que « Trams et bus deviennent, dès 21 heures, des zones de non-droit ».

Une nouvelle escalade dans la violence a été atteinte et ces faits sont particulièrement préoccupants. Ils méritent une réponse appropriée de la part de la collectivité et des autorités  d’une façon prioritaire.

 

Tram sécurité renforcéeTram sécurité renforcée