Les élus Rassemblement Pour Brest au Carrefour des communes

Publié le Publié dans L'actualité du groupe
Bernadette Malgorn, Claudine Péron et Bruno Sifantus au Carrefour des communes
Bernadette Malgorn, Claudine Péron et Bruno Sifantus, trois des élus RPB présents  au Carrefour des communes

 

C’est dans un contexte  tendu pour les finances des collectivités locales que se tenait à Brest les 2 et 3 octobre 2014 au Quartz, le 6e carrefour des communes et communautés de communes du Finistère.

carrefour communesLes élus du Rassemblement Pour Brest (Bernadette MALGORN, Bruno SIFANTUS, Claudine PERON, Véronique BOURBIGOT, Brigitte HU) participaient à ce rendez-vous important  qui permet aux élus locaux d’échanger sur les questions touchant aux politiques publiques et leurs incidences pour la gestion des communes et des intercommunalités.

Parmi les conférences proposées cette année, trois questions centrales pour la vie de nos collectivités  : la nouvelle organisation territoriale, l’activité économique et le rôle de l’élu, les communes et les intercommunalités face à la raréfaction inédite des ressources. Ce dernier point notamment préoccupe l’ensemble des élus et cristallisé bon nombre de mécontentements et d’interrogations.

En effet, la baisse drastique des concours financiers de l’Etat d’ici à 2017  va considérablement modifier l’équilibre des budgets et  les acteurs locaux et territoriaux devront immanquablement faire des choix . Comment va s’opérer cette perte de dotations et quelles en seront les conséquences ?

L’Association des maires de France (AMF) comme l’Association de élus régionaux de France (AERF) * se sont largement fait l’écho des  inquiétudes des élus face à ces annonces gouvernementales.

Avant les élections municipales (raison électoraliste  peut-être…) le gouvernement annonçait une réduction de 3,5 milliards d’euros sur deux ans. Depuis le gouvernement Valls a   revu la copie   en annonçant une baisse des dotations d’Etat de 11 milliards (sur 40 milliards) d’ici à 2017, avec une baisse de 3,7 milliards d’euros dès 2015.

Lors de ce 6e Carrefour,  le président de la commission finances et fiscalité locale à l’Association des maires de France M. Philippe LAURENT (maire de Sceaux) a qualifié cette mesure « d’injuste vis-a-vis de nos concitoyens et de nos entreprises car cela va avoir des conséquences sur le niveau de services rendu à la population et sur l’investissement ».

Il est  temps pour l’équipe Cuillandre de revenir à plus de réalisme économique et budgétaire en adaptant enfin la politique municipale et communautaire aux  capacités des contribuables brestois. Elle doit le faire en se concentrant sur les besoins réels des Brestoises et des Brestois  et en arrêtant  les opérations de prestige et les dépenses inutiles et coûteuses (comme le téléphérique…).

* l’AERF est présidée par Valérie PECRESSE, conseillère régionale d’Ile de France. Bernadette MALGORN, présidente des élus Droite & Centre de Bretagne, est vice-présidente de l’association.

 

Bernadette Malgorn sur le stand de la Gendarmerie nationale lors du Carrefour des communes
Bernadette Malgorn sur le stand de la Gendarmerie nationale lors du Carrefour des communes