Halles Saint-Louis un nouveau report…

Publié le Publié dans Développement économique et attractivité, Interventions et communiqués

hallesStLouis

L’annonce d’un nouveau report de décision sur le projet des halles Saint-Louis et l’irritation légitime qu’elle provoque auprès des derniers commerçants installés sur le site constitue hélas l’énième feuilleton d’un projet mal ficelé.

La municipalité Cuillandre devait enfin annoncer ce 25 novembre, sa décision concernant les Halles Saint-Louis   et la Compagnie de Phalsbourg qui a reçu les « quasis pleins pouvoirs » de la Ville présenter enfin son projet final. Il n’en sera rien une fois de plus !

Depuis 10 ans que l’on nous fait miroiter ce projet qui est devenu la risée de l’action commerciale de la Ville et aura malheureusement causé beaucoup de dégâts pour de nombreux commerçants. Dix années d’incertitudes, de tergiversations voire de légèretés.

La Compagnie de Phalsbourg avait reçu un mandat précis. Elle s’est révélée incapable de mener à terme le projet initial et donc de remplir ses engagements. En changeant sans cesse d’objectifs, en passant ainsi d’une démarche commerciale (même si il était sûrement disproportionné) à une opération essentiellement immobilière, on peut s’interroger dès lors sur la volonté réelle des promoteurs du dossier à aboutir encore sur la création de Halles en centre-ville.

Les élus du Rassemblement Pour Brest n’acceptent pas que la destination du lieu soit ainsi dévoyée pour assurer un profit d’une opération financière à dominante immobilière.

Nous avions dit durant la campagne municipale qu’il fallait reprendre la main sur ce dossier et décider d’un véritable aménagement de l’îlot St Louis   répondant à l’attente de nos concitoyens : reconstruire des halles de type classique avec des espaces destinés à abriter les petits producteurs et à assurer un meilleur accueil du marché du dimanche.

Comment et jusqu’à quand la Collectivité peut-elle accepter plus longtemps cette situation ? Le temps  de l’action et des décisions est venu pour reprendre la main.