Halles Saint-Louis : Bernadette Malgorn répond à M. Polard et aux écologistes

Publié le Publié dans Interventions et communiqués

Mise en cause  dans la presse par Jean-Luc  Polard, vice-président de BMO et par les écologistes sur le dossier des Halles Saint-Louis, Bernadette MALGORN leur a répondu  par le même biais, en les mettant devant leurs contradictions et l’approximation de leurs arguments.

Voici le texte de la réponse de Bernadette MALGORN :

 DSC_3421« S’ériger en donneur de leçons implique auparavant de vérifier son argumentation et ses sources.

Ainsi aux écologistes, il convient d’abord de rappeler que les Halles relèvent pour encore d’une compétence municipale et non communautaire. C’est donc à juste titre que Bernadette Malgorn adresse ses reproches à la municipalité Cuillandre qui en a la responsabilité juridique, financière et politique.

Cette majorité issue de la gauche plurielle, est à dominante socialiste. C’est pourquoi Bernadette Malgorn critique les socialistes puisque, comme le rappellent les écologistes eux-mêmes, les Verts se sont abstenus sur les Halles.

Nous ne sommes pas seuls en effet, à douter de la volonté du maire de Brest de faire aboutir ce projet.

S’agissant de Jean-Luc Polard qui accuse Bernadette MALGORN d’avoir « menti sciemment aux Brestois », il convient de lui rappeler que la comparaison entre le coût chiffré, par M. Cuillandre lui-même, à 10 millions d’euros et le coût du téléphérique émanant des rapports officiels de BMO (20 Millions d’euros), montre l’ordre de grandeur entre un projet à vocation réellement économique et un projet dont l’intérêt reste à prouver.

M. Polard ne peut non plus refuser d’examiner l’hypothèse d’un traitement des halles Saint-Louis – halles de l’hyper-centre – comme équipement d’intérêt métropolitain. Brest métropole océane n’hésite pas à s’engager dans des opérations commerciales, comme on vient de le voir en bureau communautaire du 5/12/2014, pour les locaux commerciaux situés place de la Liberté.

Pourquoi ce qui est possible Place la Liberté ne le serait pas Place Saint-Louis ?

La position du Rassemblement Pour Brest a été exposée dans son programme municipal, «Il  faut sauver les halles Saint-Louis ». Nous appelons à la création de véritables halles traditionnelles à vocation métropolitaine, véritable cœur battant de l’agglomération. Elles pourront intégrer des espaces dédiés aux petits producteurs et l’accueil du marché dominical. »