Non à la violence gratuite

Publié le Publié dans Cadre de vie

Rico lamour

Le  26 février dernier, à l’école de la Croix-Rouge à Brest, Bernadette MALGORN, présidente des élus du Rassemblement Pour Brest , accompagnée de Sam BELARBI ont assisté à la réunion organisée par l’association Rico Lamour pour dire NON à la violence gratuite.

« Nous avons entendu le témoignage poignant  de Mme Aurélie Monkam Noubissi dont le fils Kévin  a été assassiné à Echirolles. a rappelé Bernadette MALGORN. Chacun se souvient de Kévin et Sofiane, ces deux jeunes  plein d’avenir  sauvagement assassiné le 28 septembre 2012 par une bande de jeunes de la cité voisine. »

Comme l’a interprété Calogero   dans la chanson qu’il leur a dédié  ils étaient là  » un jour au mauvais endroit »

Dans ses difficiles  responsabilités, Bernadette MALGORN a toujours agi de façon préventive, dissuasive  et s’il le fallait répressive pour protéger les jeunes comme les aînés de la violence gratuite.

On se souvient notamment  du drame qui a touché la famille de M. et Mme Le Scoul avec leur fils lui aussi assassiné à Rennes  au sortir d’un bar de la rue de la soif.

Un événement qui a profondément marqué Bernadette MALGORN et l’avait amené – en sa qualité de préfète de la Région Bretagne -,  à prendre les mesures d’ordre public qui s’imposaient pour  qu’un tel drame ne puisse se reproduire. C’était de sa responsabilité vis a vis de jeunes et de leur famille.