Interrogations autour d’un projet immobilier au port de commerce de Brest

Publié le Publié dans Urbanisme et environnement

L’annonce d’un projet hôtelier de très  haute gamme sur le port de commerce au quai Malbert en lieu et place de l’actuel « Tex Mex » vient d’apporter une explication à ce que le  Rassemblement Pour Brest  considérait, ainsi qu’un certain nombre d’observateurs, comme une anomalie dans le zonage du PLU  – plan local d’urbanisme -.

C’est ce que viennent d’exprimer les élus du groupe du Rassemblement pour Brest lors du Conseil communautaire de Brest métropole ce 27 mars 2015. S’adressant au président de Brest métropole ils ont donc indiqué :

« Alors que l’ensemble du zonage quai Malbert, quai Tabarly et quai de la Douane se retrouvait en risque de submersion marine « aléa moyen » seul un périmètre réduit se trouvait miraculeusement exempt de risques venus de la mer.

Comment imaginer que l’eau qui inonderait le quai Malbert et les autres quais, terre-pleins et jetées des bassins du port n’atteindrait pas spécifiquement l’Ilot 4 du secteur 1 de la Zone UC exposé en première ligne aux inondations ?

Nous nous interrogions sur cette anomalie…

Que cachait-elle ?

Nous connaissions la fameuse BD où toute la Gaule était sous le joug romain, toute sauf ce village d’irréductibles gaulois.

Nous avions découvert depuis à Brest sa transposition où tout le port est frappé de risque de submersion marine toute sauf ce petit périmètre.

Voilà donc la réponse.

Vous aviez réservé cette zone en la classant en risque faible pour y autoriser un programme immobilier d’envergure.

Notre Collectivité doit avoir le même niveau exigence sur les normes de construction et la limitation des risques avec l’hôtellerie de haut de gamme qu’avec les autres activités.

Au demeurant le projet annoncé avec une centaine de chambres et de Suites risque d’avoir quelques difficultés à respecter les normes de hauteur et d’emprise prévues au PLU facteur4.

Nous n’évoquons pas à ce stade les deux niveaux de parking mais chacun connaît déjà le gros problème de stationnement dans le secteur du port. »