Cadre de vieDéveloppement économique et attractivité

L’avenir des jeunes bretons hypothéqué

Bernadette MALGORN, présidente des élus du Rassemblement Pour Brest mais également des élus Droite et Centre de Bretagne s’est inquiétée, lors de la récente session du Conseil régional de Bretagne, sur la baisse des crédits consacrés à la formation des jeunes bretons.

Au-delà de l’affichage habituel des socialistes,  il y a la réalité des chiffres. Et pour la Bretagne cette réalité comme l’a rappelé Bernadette MALGORN, c’est de « la baisse de 43% des crédits consacrés à l’enseignement supérieur et à la recherche. »

« Il y a quelques jours, un colloque sur l’enseignement supérieur se tenant à Rennes a mis en exergue trois failles majeures dans notre dispositif universitaire. L’inégal accès à l’enseignement supérieur des jeunes titulaires d’un bac professionnel par rapport à ceux titulaires d’un bac général. L’inégal accès des jeunes à l’enseignement supérieur selon le territoire dont ils sont issus » ; enfin un nombre important de « jeunes obligés de quitter la Bretagne pour trouver une formation supérieure et un emploi ultérieurement. »

Face à ce constat les élus socialistes bretons baissent la garde !

Que dire également  de la politique régionale  en faveur de l’emploi  ?

« Alors que la Bretagne connaît un chômage historique, de profondes mutations économiques obligent les salariés à s’adapter ou préparer leur reconversion professionnelle. Les crédits consacrés  à cette mission pourtant essentielle baissent de 211%. »

Bernadette MALGORN a dénoncé ces  coups portés à la formation de notre jeunesse et à la reconversion des salariés en situation de précarité.   Pour la présidente de Droite & Centre de Bretagne, « l’avenir de la Bretagne, c’est le fruit du travail de ces femmes et ces hommes. Investissons dans l’humain pour l’avenir de la région. »