Cadre de vie

Interdiction de la consommation d’alcool sur la voie publique : Enfin !

A l’occasion de la tenue des Assises du commerce,  le 15 juin dernier à Brest, la municipalité a annoncé  la signature prochaine d’un arrêté municipal prohibant la consommation d’alcool sur la voie publique.  Nous sommes tentés de dire  : Enfin !

Enfin: car il s’agit d’une  mesure  toujours rejetée par l’équipe Cuillandre,  jusqu’à présent.

Ainsi, le maire ne déclarait-il pas encore  dans la presse,  en décembre 2009, avoir « toujours refusé de signer un arrêté municipal interdisant la consommation d’alcool au centre-ville car, là où la police est étatisée (…), ce type d’arrêté ne relève que de l’Etat ».

Les élus du Rassemblement pour Brest contestaient cette vision et prennent acte de ce revirement à 180°.

La municipalité semble désormais ouvrir les yeux sur une situation qui s’est dégradée au fil du temps et dont l’ampleur du  phénomène est préoccupant. Cette mesure va dans donc  le bon sens.

Pour les élus du Rassemblement pour Brest il s’agit d’une revendication déjà très ancienne, portée depuis le début des années 2000 par l’opposition municipale.  C’est ce que vient de  rappeler Claudine PERON, conseillère municipale. Elle-même en avait fait la demande, comme les élus  Marc BERTHELOT et Bernadette MALGORN.

Lors des élections municipales de mars 2014, Bernadette MALGORN avait d’ailleurs annoncée qu’elle en ferait une de ses premières actions si elle arrivait  à la tête de la municipalité.

Bernadette MALGORN, présidente des élus Rassemblement pour Brest, réclamait  à nouveau un tel arrêté, en octobre et novembre 2014. Une demande  à laquelle le maire était resté sourd.

Claudine PERON vient donc de rappeler la position du Rassemblement pour Brest en précisant que l’ensemble des Brestois ont le droit à la sécurité et la tranquillité.  Cette interdiction de consommation d’alcool doit répondre précisément à cet objectif,  en plus du caractère de santé publique et de protection de la jeunesse.

Le périmètre doit être suffisamment large en s’appliquant à tout le centre-ville (Siam – Jaurès -Gare – Saint-Martin – Guérin)  mais devrait  également englober le secteur haut-Jaurès et  sur la rive droite le bas de Recouvrance.

Quant aux horaires annoncés (10h00/20h00) ils ne sont  sans doute pas les plus pertinents. Une plage horaire comprise entre  11h00 et 23h00  serait sûrement plus efficace pour permettre à nos concitoyens de se déplacer en ville, seuls ou en famille, sans être importunés.

Si cet arrêté devrait effectivement permettre à la police nationale d’intervenir dans un cadre légal déterminé, cette fonction aurait pu également être dévolue à une police municipale.  La police nationale pourrait alors pleinement se consacrer à d’autres missions essentielles pour la sécurité des Brestois.

« Encore un effort M. le maire  ! »

 

presse-17-06-arrete-alcool-1-claudine

 

 

Michel Calonnec et Claudine Péron aux Assises du commerce
Michel Calonnec et Claudine Péron aux Assises du commerce

 

Rémi Hervé, Claudine Péron et Brigitte Hû, élus RPB aux Assises du commerce
Rémi Hervé, Claudine Péron et Brigitte Hû, élus RPB aux Assises du commerce