JO 2024, Bernadette MALGORN soutient Brest

Publié le Publié dans Elections municipales de 2014

Lors du Conseil de Brest Métropole du 26 juin Bernadette MALGORN, présidente des élus pour Brest a apporté son soutien officiel et celui des élus du Rassemblement Pour Brest  à la candidature de Brest Métropole  pour l’organisation des épreuvres de voile des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024,  dans l’hypothèse où la candidature de Paris serait retenue.

Bernadette MALGORN  a déclaré :

« Vous avez donc, Monsieur le Président, déposé, avec le comité de voile du Finistère, notre candidature lundi dernier, le 22 juin.

La concurrence est sérieuse : Marseille, Le Havre, La Rochelle, le Morbihan et Hyères ont des atouts à faire valoir, nous ne pouvons le nier.

Mais nous avons les nôtres qui sont importants : notre rade, la plus belle du monde, et son magnifique plan d’eau et une réelle expérience de l’organisation de compétitions nautiques de rang international ne sont pas les moindres.

Nous avons aussi des efforts à consentir pour être au rendez-vous de 2024 :

  • Nous devons vaincre l’obstacle de l’enclavement. On nous vante ces jours-ci, à longueur de pages, les gains de temps jusqu’à la pointe bretonne de la mise en service de la ligne à grande vitesse Le Mans Rennes. Dans le même temps, la conclusion du débat public sur la LNOBPL, qui ressemble à un enterrement de première classe, a été mise sous le boisseau. Il faut que je sois une lectrice assidue du journal officiel pour en avoir détecté la trace le 6 juin dernier. Notre candidature, si elle est retenue avec cella de Paris, sera un puissant aiguillon à reprendre positivement ce projet : en 9 ans nous pouvons faire quelque chose si nous le voulons. Vous pouvez compter sur le soutien de notre groupe pour avancer en ce sens.

 

  • Nous devons aussi résoudre la question de l’hébergement. Je me suis permis de vous alerter par deux courriers – les 18 avril et 12 juin derniers – sur cette question. Vous aviez évoqué, lors de notre dernière réunion, la possibilité d’utiliser un navire à quai, formule qui a déjà été employée dans des circonstances similaires. Il semblerait que cette formule pose des difficultés. Nous avons pris connaissance dans la presse d’une perspective de d’un futur Village olympique dans un périmètre entre le vallon Stang Alar et celui du Costour. Je vous rappelais dans mon courrier la sensibilité de ce site en termes de biodiversité : le respect du développement durable inspire aujourd’hui la charte olympique.

La charte olympique définit l’esprit olympique comme « la compréhension mutuelle, l’esprit d’amitié, de solidarité et de fair-play ».

Puisse cet esprit souffler sur Brest…sans attendre 2024. »