Philippine d’AVOUT, conseillère municipale et communautaire, élue du Rassemblement pour Brest, a présenté sa démission du conseil municipal de Brest  pour des raisons familiales. Elle s’en explique dans un message à l’adresse des Brestois, de ses collègues élus  et de celles et ceux qui ont soutenu son action.

« Chers Brestoises et Brestois,

Chers Amis,

C’est avec un grand regret que j’ai dû démissionner, en ce début de mois de septembre, de mes fonctions de conseillère municipale et communautaire. En effet, mon mari a été muté à Toulon et j’ai donc choisi de l’accompagner.

Ce choix de renoncer momentanément à mes activités tant professionnelles que politiques sur Brest, pour suivre mon mari, correspond à mon idéal de vie.

Ce choix a été dur à prendre. Cependant, vous connaissez mon attachement à la famille, l’importance que j’y accorde, mon désir de la protéger. Quoi de plus important que la famille, première cellule de la société, à la fois dans son équilibre entre le père et la mère, mais aussi avec celui des enfants ? Et cela d’autant plus à l’heure où, tant de sujets font débat : nouveaux rythmes scolaires, travail le dimanche, théorie du genre, etc…

Cette décision, c’est l’expression la plus concrète de mes idées, de mes valeurs, de mon engagement.

Nous sommes tous au service de notre ville, de notre Métropole, de notre pays, élus ou non. Chacun de nos actes ou décisions, a une valeur bien plus universelle qu’on ne le pense. Ils dessinent une vie, lui donnent son caractère, sa « marque », contribuant peut-être à être un exemple pour les autres.

Evidemment, la portée de nos décisions quand nous sommes conseillers municipaux ou communautaires – au sein de la majorité ou même dans l’opposition -, n’a nul pareil avec nos actes individuels. Mais vous l’avez compris, mon esprit d’engagement ou de service de la société sera toujours présent : à Brest ou Toulon, élue ou non.

Au cours de la campagne municipale de 2014, puis tout au long des dix-sept mois de mandat -, j’ai beaucoup appris de Bernadette MALGORN. Elle m’a fait confiance et l’honneur de me choisir en 2014 aux municipales, puis en 2015 aux départementales, pour l’accompagner dans cet engagement au service de Brest et de ses habitants. J’ai beaucoup appris de mes collègues élus municipaux et communautaires, de vous tous enfin.

Je vous laisse aux bons soins de notre groupe d’opposition « le Rassemblement pour Brest », mené par Bernadette MALGORN. Je la sais fidèle à son poste, et plus déterminée que jamais à être au service de Tous les Brestois.

Mon départ momentané de Brest n’est pas un adieu, juste un au revoir.

Je continue, au quotidien, à suivre ce qui se passe à Brest. Le lien n’est pas rompu et nos chemins se croiseront à nouveau.

En vous remerciant pour votre confiance. « 

Philippine d’AVOUT

 

Bernadette Malgorn et Philippine d'Avout en réunion de travail à la permanence
Bernadette Malgorn et Philippine d’Avout en réunion de travail à la permanence

 

 

Bernadette Malgorn et Philippine d'Avout
Bernadette Malgorn et Philippine d’Avout