Le Rassemblement pour Brest à la rencontre des cultes

Publié le Publié dans Démocratie locale, L'actualité du groupe

En cette période de vœux,  Bernadette MALGORN, présidente du groupe,  et plusieurs élus du Rassemblement pour Brest se sont rendus à l’invitation des représentants des cultes à Brest (catholique et musulman), à la rencontre des responsables et des pratiquants brestois des deux religions, ce samedi 9 janvier 2016.

Une journée placée sous le signe du dialogue avec les religions,  avec en matinée les voeux de la paroisse Saint-Louis, puis dans l’après-midi,  la  journée « portes-ouvertes » à  la mosquée Al Madina.

Bernadette MALGORN  s’est d’abord rendue,  à la cérémonie des vœux de la paroisse Saint-Louis de Brest.  Lors de cette rencontre conviviale, le Père Claude CAILL a encouragé à poursuivre en 2016 « de nouveaux et beaux projets en ce jubilé de la Miséricorde ». la présidente du Rassemblement pour Brest s’est longuement entretenue  avec le Père CAILL et ses invités.

Vœux de la Paroisse Saint-Louis de Brest avec le Père Claude Caill

Dans l’après-midi, elle a assisté à la  journée « portes-ouvertes » organisée par  l’Association culturelle des musulmans de Brest , qui gère le culte musulman sur Brest.

Bernadette MALGORN a eu un  long échange avec l’aumônier  Slimane HARRAG, qui préside et officie en ce lieu, qui est dûment agréé par les instances du Conseil français du culte musulman.

Ce lieu de culte occupe désormais de nouveaux locaux,  dans le quartier de Ponchelet. Bernadette MALGORN était accompagnée dans sa visite de plusieurs élus de son groupe, Brigitte HU, Colette LE GUEN-BOUCHER, Marc BERTHELOT et  Rémi HERVE et de deux colistiers aux municipales, Pierrette JOUANIQUE et Jean AUTRET.

Rappelons également que Bernadette  MALGORN  a été membre du conseil régional du culte musulman en sa qualité de personnalité qualifiée lorsqu’elle était en fonction comme préfète de la région Bretagne.

On notera également que Colette LE GUEN, ici aux côtés de Slimane HARRAG, est aumônière catholique de la maison d’arrêt de Brest tout comme l’imam brestois œuvre pour sa part en qualité d’aumônier musulman dans les mêmes lieux.

Interrogée par la presse, Bernadette MALGORN a souligné l’importance d’une cohabitation interreligieuse harmonieuse au sein de notre société, en conformité avec les règles de la laïcité et des valeurs de la République.