Rémi HERVE, conseiller municipal et communautaire, élu du Rassemblement pour Brest,  a  montré  les errements  de  la gestion  et les mauvais choix de l’équipe Cuillandre : une équipe qui a investi en pure perte 325 000 euros pour des projets qui ne verront  jamais le jour.

Lors du conseil de Brest Métropole le 29 avril 2016, Rémi HERVE a déclaré :

 » Votre gestion vient d’être signalée sur les ondes radios au niveau national, mais ce n’est pas dans la catégorie de l’excellence.

En effet, cette semaine Brest a été nominée pour la Verrue d’or. « Les escaliers qui ne mènent à rien », emblématiques de votre politique, ont été désignés par de nombreux internautes comme l’un des symboles français du gaspillage de l’argent public.

Dans le même registre, à travers les délibérations 2 (halles Saint-Louis) et 3 (plateforme scientifique au port de commerce), vous nous proposez de cautionner, la dépense inutile de l’argent du contribuable.

325 000 euros auront au total été investis pour des projets qui ne verront JAMAIS le jour : les halles Saint Louis et la plateforme scientifique au port de commerce.

Les contribuables de la Métropole apprécieront.

Evidemment, tout projet a une part d’incertitude, et si l’on ne prend pas de risque, on ne fait rien. Mais concernant les halles Saint Louis, vous n’avez pas su mesurer ces risques, qui a priori étaient importants. Vous vous êtes enlisés et avez persisté dans ce sens, entraînant la collectivité dans une voie hasardeuse.

Dix ans auront été nécessaires pour faire le constat de l’échec du projet de la compagnie Phalsbourg.

Des leçons doivent être tirées. L’argent du contribuable est un bien public précieux. Il doit être géré avec prudence et sobriété. 

Nous nous abstiendrons sur ces deux délibérations «