L'actualité du groupe

Le Rassemblement pour Brest commémore le 8 mai

Les élus municipaux du Rassemblement pour Brest, sa présidente Bernadette MALGORN,  et les conseillers  Claudine PERON, Colette LE GUEN-BOUCHER, Marc BERTHELOT et Rémi HERVE étaient présents ce 8 mai au monument aux morts de  la Ville de Brest, pour  commémorer le 8 mai 1945 et saluer la mémoire des millions de femmes et d’hommes, dont des dizaines de milliers de Brestois, qui ont permis de recouvrer la liberté.

Aux côtés des autorités civiles et militaires, on notait la présence ô combien significative, d’une délégation du lycée  de Savigny le Temple, en Seine-et-Marne, qui venait de passer une semaine de visite à Brest. Image forte d’une jeunesse qui incarne la perpétuation du souvenir des ainés et qui illustre la volonté de la France d’inscrire dans l’Histoire la marque de notre passé glorieux comme aussi de la vigilance contre toutes les incertitudes dans un monde d’interrogations où tous les périls  continuent encore de surgir.

Foto 8 MAI (2)  Foto 8 MAI BREST (2)

Le 8 mai 1945, le général de LATTRE de TASSIGNY, commandant la première armée française, signait à Berlin, aux côtés des plénipotentiaires américain, russe et anglais, l’acte définitif de la capitulation allemande.

Le général de GAULLE avait exigé des alliés la présence d’un  représentant de la France à ce cérémonial qui mettait un terme à la plus grande guerre que l’humanité ait jamais connue. L’affaire n’avait pas été si simple à négocier et il avait même fallu confectionner dans l’urgence l’étendard tricolore dans un morceau de drap blanc, avec un drapeau de l’armée rouge et un tablier bleu de cantinière russe. Mais lorsque le général KEITEL  pénétra dans la pièce où la délégation allemande était attendue, il eut ce mot de dépit : « Ah, la France aussi » !

Oui, la France aussi !