Où va l’argent des Brestois ?

Publié le Publié dans Finances, Interventions et communiqués

Après avoir largement dépensé l’argent des contribuables brestois sur des opérations de prestige et longtemps nié la crise et ses effets, l’équipe Cuillandre se retrouve en période de disette.

Le maire prétendait que la collectivité n’avait plus d’argent et a fait de longues semaines la sourde oreille aux demandes des agents des écoles maternelles, les ATSEM, dont il avait modifié le régime de remplacement en catimini au cœur de l’été. Ce sont les familles qui en ont subi les conséquences.

Quelques jours après, on apprend qu’il y a quand même assez d’argent pour dépenser en  moyenne 121 000 euros par soirée des Jeudis du port : 365 000 euros pour trois soirs de fête. Cela après un mois de juillet déjà bien festif avec Brest 2016, dont le budget ne cesse d’augmenter.

L’équipe Cuillandre a décidément des priorités budgétaires qui ne sont pas les nôtres.

Certes, le spectacle vivant a une utilité sociale et fédératrice, les fêtes attirent les touristes mais on peut faire aussi bien à moins cher.

Car, aujourd’hui ce qui est primordial, c’est de répondre aux besoins et aux attentes des familles, aux difficultés d’emploi, à l’accueil et à l’encadrement des enfants, à l’entretien des écoles et du patrimoine existant, à la solidarité avec les plus fragiles, au besoin de sécurité dans nos quartiers, c’est  créer enfin  les conditions d’une réelle attractivité économique de notre ville.

Voilà nos priorités.

Elles guident nos votes aux conseils municipal et de la métropole, au service de tous les Brestois.

 

Transmis à la presse le 1er juin 2016

Presse-2-06-communiqué-rpb-argent

presse-3-communique-rpb-depense-brest