Bernadette MalgornDéveloppement économique et attractivitéEconomieInterventions et communiqués

La Stratégie métropolitaine de développement économique : des ambitions à renforcer et concrétiser

Les élus du Rassemblement pour Brest saluent la mobilisation des nombreux acteurs économiques de notre territoire autour de l’initiative de Stratégie Métropolitaine de Développement Economique (SMDE) à laquelle ils ont apporté leur contribution. Elle  montre combien  l’attente était forte. Pour redynamiser notre tissu économique, nos entrepreneurs ont besoin à la fois de plus de lisibilité et de confiance dans leur environnement.

Pour les élus du Rassemblement pour Brest, réaliser une telle Stratégie Métropolitaine (SMDE) était une bonne occasion d’affirmer une volonté propre de l’Ouest Breton. Cependant, au-delà de l’affichage d’intentions que chacun peut partager, les ambitions doivent être plus fortes et les voies de leur réalisation plus concrètes.

Depuis plusieurs années, Bernadette MALGORN fait le constat du triple décrochage de la pointe bretonne : décrochage économique, territorial et démographique. Elle défend avec détermination une stratégie qui doit se donner pour priorité de le réduire.

Les chiffres de l’emploi montrent mois après mois  que le Finistère voit sa situation s’aggraver par rapport au reste de la Bretagne, le Pays de Brest n’échappant pas à cette tendance.

L’exercice du SMDE n’est pas facilité par les complexités issues des lois NOTRe et MAPTAM. La loi permet à la Métropole de déroger aux orientations économiques de la Région, collectivité ayant une compétence de droit commun en la matière. Mais la dérogation ne s’applique qu’au seul territoire administratif de la Métropole alors que la stratégie vise un territoire beaucoup plus large. On attend toujours le « choc de simplification ». Au moment des décisions concrètes d’interventions au profit des entreprises, cette ambiguïté devra être levée pour ne pas entretenir d’incertitude juridique.

A ce stade, la stratégie SMDE n’a pas intégré les priorités nationales en matière d’innovation à l’horizon 2030 qui ont identifié les secteurs clés pour l’avenir. La Métropole aura intérêt à s’engager sur ces axes porteurs de développement économique et donc d’emplois. Ce sera l’occasion de hiérarchiser ses choix et de définir les modalités de la mise en œuvre  effective des actions et de leur suivi.

La Stratégie Métropolitaine de Développement Economique reconnaît le rôle majeur du désenclavement pour l’attractivité et donc la création d’activité et d’emplois à la pointe bretonne. Mais il faut attendre la 10ème priorité de l’axe 3 pour la voir évoquer, et de manière timide. Pour nous, mettre Brest à 3h00 de Paris par TGV est plus que jamais une priorité. Il est encore temps de rassembler les énergies pour remettre le sujet à l’ordre du jour vis-à-vis de la Région comme du Gouvernement.

transmis à la presse le 28 juin 2016

RPB SMDE

port1