EducationEducation et FormationInterventions et communiquésL'actualité du groupeVéronique Bourbigot

le Collège de Kerhallet doit être intégré au Réseau d’éducation prioritaire renforcé.

Véronique BOURBIGOT, conseillère municipale et départementale, élue du Rassemblement pour Brest est intervenue en séance du conseil municipal de Brest ce 3o juin 2016  pour demander à ses collègues une mobilisation  unanime des élus brestois en faveur du collège de Kerhallet.

VEROAprès une prise de parole des enseignants du collège, lesquels qui ont exposé leur incompréhension devant l’exclusion du collège de ce dispositif REP+ par le Ministère de l’éducation nationale,  le collège remplit pourtant  toutes les conditions, Véronique BOURBIGOT  a défendu  le vœu déposé par le Rassemblement pour Brest.

Ce vœu  a déposé demandant à la  Ministre de l’Education nationale et aux autorités académiques de réexaminer la situation du collège de Kerhallet et de le doter des moyens prévus dans le cadre du Réseau d’éducation prioritaire renforcé (REP+), a été voté à l’unanimité des groupes politiques du conseil municipal (seuls les élus du groupe de gauche Brest nouvelle citoyenneté ont refusé de prendre part au vote).

 

 

 

Texte du vœu voté à l’unanimité

 

Conseil municipal de Brest du 30 juin 2016

VŒU

Relatif à l’intégration du collège de Kerhallet, dans le réseau d’éducation prioritaire renforcé (REP+)

Présenté par le groupe des élus du Rassemblement pour Brest

Le 17 décembre 2014, la carte relative à la nouvelle répartition académique de l’éducation prioritaire a retenu 102 établissements au titre du REP+, dont un seul établissement en Bretagne, dans la région rennaise.

Bien que le collège de Kerhallet à Brest remplisse les critères définis par le ministère de l’éducation nationale, celui-ci en a été exclu.

Cette décision a légitimement suscité l’incompréhension de l’ensemble de la communauté éducative du collège de Kerhallet, ce qui a conduit des élus brestois de toutes sensibilités à intervenir auprès des autorités compétentes.

Dès lors, le conseil municipal de Brest réuni dans sa séance du 30 juin 2016, constatant que :

  • Le collège de Kerhallet à Bellevue, avec ses 425 élèves, est situé sur un quartier   inscrit depuis le 1er janvier 2015, parmi les 200 quartiers d’intérêt national du NPNRU ;
  • La part des catégories socio-professionnelles défavorisées y est surreprésentée, avec un taux de 76 % contre 36,2 % au niveau national ;
  • La sociologie du quartier présente également une grande variété de catégories socio-culturelles avec des collégiens issus de 15 ou 16 nationalités différentes, ce qui implique un soutien accru et constant de la part des équipes pédagogiques ;
  • Les taux de boursiers, en forte augmentation depuis des années, est  supérieur à la moyenne nationale avec 67,85 % (65,8 % l’année précédente et 39 % en 2001), dont 47,7 % de niveau III (contre 8,7 % au niveau national) ;
  • Le nombre d’élèves entrant en 6ème accusant un retard dans leur scolarité   est ici de 30,1 % contre une moyenne nationale de 11,8 % ;
  • Les résultats au Brevet des collèges restent les plus faibles (de l’ordre de 34 %) du département malgré la qualité des équipes et des enseignements ;
  • Depuis de nombreuses années, cet établissement a fait la preuve d’une forte mobilisation des enseignants et des personnels de l’établissement pour assurer la scolarisation d’élèves défavorisés résidant dans ce secteur de la ville de Brest.

Le conseil municipal de Brest considère que  l’examen objectif de l’ensemble de ces données traduit une situation dégradée qui mérite une attention spécifique.

L’environnement sociologique, économique et territorial,  satisfont largement aux critères définis par le ministère de l’éducation nationale, ils justifient pleinement  l’inscription dès la rentrée 2016/2017 de cet établissement dans le dispositif du Réseau d’éducation prioritaire renforcé (REP+).

Par conséquent, le conseil municipal de Brest demande au ministre de l’Education nationale et aux autorités académiques de réexaminer la situation du collège de Kerhallet et de le doter des moyens prévus dans le dispositif REP+