Ce  13 septembre 2016, le quartier de Kérinou a connu un nouvel épisode  d’inondations importantes.

Michel CALONNEC, conseiller municipal de Brest, élu du Rassemblement pour Brest, s’est rendu sur place à la rencontre des riverains et des commerçants du secteur  pour constater les dégâts.  Ceux-ci sont importants, et de nature à remettre en cause l’activité économique de certains établissements.

Les travaux réalisés en 2011 se sont  donc révélés insuffisants. En effet, si  les canalisations actuelles d’un diamètre de 2 mètres  peuvent  absorber une forte quantité d’eau de pluie, celles-ci débouchent sur des canalisations de 0,80 mètre. Dès lors, l’écoulement régulier des eaux  n’est plus assuré.

Pour les élus du Rassemblement pour Brest,  il conviendra de réexaminer l’ensemble  dispositif  afin de le  renforcer  et  de limiter les désordres liés aux intempéries exceptionnelles. Mais dans l’immédiat, c’est la situation  des commerçants de Kérinou  qu’il importe de traiter dans l’urgence.

Face à cette situation, dès le 14 septembre, Michel CALONNEC a alerté  le  maire de Brest, sur la nécessité d’agir immédiatement, en réclamant une saisine immédiate du préfet du Finistère afin de faire constater les dégâts, condition préalable à la prise d’un arrêté de catastrophe naturelle par l’Etat. Cet arrêté permettrait de faciliter les indemnisations. 

 

Relire également l’article du 15 octobre 2014   sur les inondations à Recouvrance