Ce mardi 11 octobre 2016 à 12h30,  comme dans de nombreuses villes de France, plusieurs dizaines de policiers brestois  se sont rassemblés silencieusement devant le  commissariat central (rue Colbert) pour manifester leur indignation à la suite des actes odieux dont ont été victimes leurs collègues de Viry-Châtillon. Tous ont eu une pensée particulière pour l’un d’entre eux, entre la vie et la mort.

Les élus du Rassemblement pour Brest, Rémi HERVE, Brigitte HU, Véronique BOURBIGOT et  Michel CALONNEC avaient tenu à se rendre à ce rassemblement pour témoigner  leur soutien à la Police nationale qui vient de vivre, une nouvelle fois, des heures difficiles.

Après un échange avec le Commissaire central, les élus  du Rassemblement pour Brest  se sont entretenus avec  les policiers et leurs représentants, sur ce  sentiment de révolte très fort à la suite de ces graves incidents. Il ne faut pas hésiter à qualifier d’actes de barbarie.

En ces moments difficiles pour notre pays, le Rassemblement pour Brest  a renouvelé son soutien à la Police nationale, garante  de la préservation de l’ordre républicain.

Pour les élus du Rassemblement pour Brest  les propos du ministre de l’Intérieur ne sont à la hauteur des actes :  » Non, M. Cazeneuve, les auteurs de ces faits ne sont pas des sauvageons, mais bien des criminels ».

Relire également les articles

presse-12-octobre-2016-brest-rassemblement-pour-les-policiers-agresses Le Télégramme de Brest 12 octobre 2016