Rémi HERVE, élu Rassemblement pour Brest, a récemment alerté le président de Brest Métropole sur ce qu’il lui semble être une dérive dans les orientations stratégiques de SOTRAVAL.

Pour Rémi HERVE, « l’idée initiale consistant à valoriser la chaleur produite par l’incinération des déchets ménagers était une bonne idée. Cette idée a conduit la collectivité à déployer un réseau de chaleur urbain couplé à l’incinérateur du Spernot à la fin des années 80.

Depuis et jusqu’à il y a peu, l’activité de SOTRAVAL était centrée sur le traitement des déchets et leur valorisation.

Nous observons ces dernières années un glissement sensible dans le positionnement de SOTRAVAL. Aujourd’hui, l’ambition de la société est d’être avant tout un producteur d’énergie, d’énergie renouvelable plus précisément.

Aujourd’hui, le traitement des déchets ménagers n’est plus une fin pour SOTRAVAL mais un moyen. Un moyen de production d’énergie. Un moyen qui tend d’ailleurs à devenir secondaire car le volume de déchets ménagers résiduels diminue régulièrement sous l’effet d’un tri sélectif de plus en plus efficace.

Face à cette raréfaction et dans l’obligation de sécuriser la production d’énergie pour alimenter un réseau de chaleur toujours plus grand, le choix a été fait d’utiliser la biomasse et donc d’investir dans une chaufferie bois.

L’objet initial de SOTRAVAL  s’éloigne peu à peu.

Une nouvelle étape a récemment été franchie sur cette voie avec l’engagement de la société dans une étude de faisabilité relative à un projet éolien. Il n’est ici plus question de traitement et de valorisation des déchets.

Notre groupe émet des réserves sur l’opportunité d’une telle évolution. Est-il pertinent d’engager Brest Métropole, actionnaire majoritaire de SOTRAVAL, dans une activité industrielle de production  d’énergie ? 

Les entrepreneurs et investisseurs privés peuvent répondre à ces besoins de production d’énergie. Il nous paraitrait plus judicieux de les laisser agir et notamment de les laisser supporter les risques inhérents à ce type d’activité. »