Qu’attend la majorité socialiste pour résoudre le conflit à Bibus ?

Publié le Publié dans L'actualité du groupe, Laurent Guillevin, Rémi Hervé, Transports et accessibilité, Vu dans la presse

Les conseillers municipaux Rémi HERVE et Laurent GUILLEVIN, élus Rassemblement pour Brest, ont réagi dans la presse locale au conflit social à Bibus et interpellent l’équipe  Cuillandre  sur son attentisme.

« Le mouvement social en cours à Bibus a démarré depuis plusieurs semaines. Les négociations entre syndicats et direction de l’entreprise se sont enlisées et aucune solution de sortie de crise ne semble se profiler pour le moment.

Les usagers des transports en commun Brestois pâtissent aujourd’hui de cette situation. Beaucoup utilisent ce service au quotidien pour leurs déplacements, professionnels notamment. Plus que les gestes commerciaux proposés par Bibus pour compenser la gêne occasionnée, les usagers souhaitent un retour à la normale au plus tôt.

Les commerçants du centre-ville sont également fortement impactés, le service de Bibus étant régulièrement perturbé le samedi.  Ils l’ont notamment été en fin d’année dernière dans une période propice aux achats. Compte-tenu des difficultés que subissent par ailleurs les commerçants Brestois, ces perturbations qui ont conduit à une baisse de la fréquentation du centre-ville, à un moment de l’année décisif pour les affaires, étaient pour le moins malvenues.

La collectivité a délégué le service public de transport en commun à Keolis (Bibus). Elle en reste néanmoins responsable. Qu’attend donc la majorité socialiste de Brest Métropole pour prendre la situation en main ? Une action forte doit être engagée dès maintenant auprès du délégataire Keolis pour qu’une issue au conflit soit trouvée dans les plus brefs délais. »

presse-13-01-communique-LR-conflit-bibus-01

presse-13-01-communique-LR-conflit-bibus-02