Insécurité à Brest : des chiffres dramatiquement  sans appel !

Publié le Publié dans Bernadette Malgorn, Interventions et communiqués, Sécurité, Vu dans la presse

La préfecture du Finistère a rendu public, les chiffres de la délinquance sur Brest.

Ils sont alarmants et en totale contradiction avec les propos rassurants de l’équipe Cuillandre  qui voudrait faire croire  aux Brestois  que tout va bien et sous contrôle  sur le registre : « Oyez, oyez  Brestois : dormez en paix,  le maire de Brest veille sur vous… »

Sauf que la réalité est  bien différente, comme le montre les chiffres officiels publiés par la préfecture.

Bernadette MALGORN et les élus du Rassemblement pour Brest viennent donc de réagir  par voie de presse sur  cette nouvelle augmentation des faits de délinquance, dont les brestoises et les brestois sont les victimes au quotidien

« Contrairement aux propos lénifiants de l’équipe Cuillandre sur une délinquance,  supposée contenue, les statistiques produites par la Préfecture indiquent,  tout au contraire, son explosion depuis le début de l’année sur Brest.

Les violences crapuleuses augmentent de manière exponentielle : vols avec violences en hausse de 60 % en janvier-février 2017 par rapport à la même période 2016, violences physiques crapuleuses en hausse de 45 % !

Ces chiffres sont  dramatiquement  sans appel !

 Pour le Rassemblement pour Brest qui tire la sonnette d’alarme depuis des années, ces chiffres illustrent un climat d’insécurité bien réel et que chacun constate au quotidien à Brest.

 Agir efficacement contre cette délinquance croissante et rétablir l’autorité, implique d’abord de faire une analyse objective, sans essayer de l’édulcorer comme le fait la municipalité, définir ensuite une politique globale de sécurité connectée à la réalité et  enfin se doter des moyens efficaces et éprouvés dans toutes les grandes villes : police municipale et vidéo-protection. »

Transmis à la presse le 16/03/2017