Bruno SifantusPrises de position

Bruno SIFANTUS juge la gestion de la SPL Eau du Ponant

Chaque année, les élus brestois et métropolitains sont appelés à se prononcer sur la gestion des  sociétés-satellites dans le giron de la Ville et de  Brest Métropole au travers de l’examen des différents  rapports aux actionnaires.

Bruno SIFANTUS, élu  Rassemblement pour Brest s’est donc  livré à l’étude des comptes pour toutes  ces  sociétés. Nous retrouvons ci-après son analyse de la SPL (Société publique locale)  Eau du Ponant :

« La société publique locale Eau du Ponant a une position particulière parmi les satellites. Elle montre une maîtrise technique correcte d’une ressource de base locale et essentielle. Vouloir en contrôler étroitement la gestion peut alors se comprendre. Mais sur un territoire aussi large que la pointe bretonne, il est risqué, très risqué de ne pas vouloir y voir aussi un marché commercial, ce qu’il est de fait. On peut en effet noter que plusieurs nuages viennent assombrir l’avenir de l’opérateur Eau du Ponant :

–         Maintenant que les dettes de la métropole dans le domaine lui ont été transférées, l’opérateur se retrouve avec un ratio de capacité de remboursement de 5,4, supérieur à la limite prudentielle de 4.

–         Il se trouve confronté à des incertitudes sur la charge fiscale qui pèsera sue ses comptes en raison de ses infrastructures.

–         Il subit aussi l’augmentation lente mais régulière du nombre d’impayés depuis l’interdiction de couper l’eau, et malgré un effort pour une tarification plus sociale de l’eau.

–         Enfin, les conséquences du transfert de compétences des communes vers les communautés de communes sont encore incertaines sur la réalité du marché dans lequel devra se développer le marché d’Eau du Ponant…

Au-delà de la société elle-même, ce sont les objectifs de « solidarité » intercommunales de la politique  de l’équipe Cuillandre qui sont ainsi contrariés. Cela montre leurs limites et leur fragilité. Eau du Ponant est un élément majeur de cette « maison commune ». Il soutient la démarche  de l »exécutif métropolitain avant tout politique. »

Les réserves portées par  Bruno SIFANTUS  avaient conduit le Rassemblement pour Brest à s’abstenir sur ce rapport aux actionnaires lors du conseil métropolitain de décembre 2017.