Brest, BMO, Métropole, Pôle Métropolitain, Pays de Brest

BREST, BMO, METROPOLE, POLE METROPOLITAIN, PAYS DE BREST

 

Les 23 et 30 mars prochains, vous élirez vos conseillers municipaux de Brest qui, pour la plupart d’entre eux, seront en même temps vos conseillers communautaires. Ils siègeront à BMO avec les élus de Bohars, Gouesnou, Guilers, Guipavas, Le Relecq-Kerhuon, Plougastel-Daoulas et Plouzané.

La loi du 27 janvier 2014 permet à BMO de se transformer en métropole. Mais le pouvoir socialiste ne cesse de faire des allers-retours sur son projet de décentralisation : il a d’abord annoncé une loi, puis trois, puis deux.

Il a d’abord fait voter le rétablissement de la clause de compétence générale, supprimée en 2010 comme source de complexité administrative. Il déclare aujourd’hui son intention de revenir sur cette décision.

Le cadre de répartition des compétences entre les différents niveaux de collectivités n’est toujours pas clarifié ni simplifié. Le millefeuille est toujours là !

La seule chose qui est certaine, c’est la diminution des dotations de l’Etat aux collectivités locales. BMO va perdre près de 20 millions d’euros au cours du prochain mandat. Et cela pourrait s’aggraver.

Nous n’attendrons pas le bon vouloir de la majorité socialiste pour définir l’avenir de notre agglomération. Il n’y a pas un moment à perdre pour définir et appliquer une stratégie entièrement tournée vers la lutte contre le chômage, le développement de l’emploi et l’économie de l’argent public.

C’est sur l’espace du pays que nous définirons notre avenir commun. Nous allons, dès notre élection, remettre en chantier le schéma de cohérence territoriale (SCOT). Ainsi les citoyens comme les opérateurs économiques disposeront de la visibilité dont ils ont besoin pour envisager leur développement.

Nous poursuivrons l’aménagement numérique du territoire pour que la mise à disposition du très haut débit dope la croissance et l’emploi.

Sans attendre, nous lancerons les négociations avec le conseil général pour le désenclavement de l’agglomération vers l’Ouest, assurant en même temps une bonne desserte du technôpole Brest Iroise. Nous discuterons aussi avec lui des conditions d’accès à l’agglomération brestoise par le Sud. Pourquoi ne pas imaginer un bus rapide reliant la Cornouaille au centre de Brest en empruntant le pont de Plougastel en site propre ?

Nous nous battrons ensemble pour la desserte ferroviaire, pour faire arriver le TGV en moins de 3 heures de Paris, sans attendre 2030 ! Et nous préparerons l’accueil de cette nouvelle infrastructure et des nouvelles activités qu’elle engendrera.

>> Page précédente
>> Sommaire
>> Page suivante