Politique du stationnement à Brest : toujours plus de places payantes !

Publié le Publié dans Interventions et communiqués, Transports et accessibilité

C’est à l’occasion d’une  délibération sur la modernisation des moyens de règlement du stationnement payant sur voirie que Marc BERTHELOT, conseiller municipal et communautaire, élu Rassemblement pour Brest, est revenu, lors du conseil de la métropole du 14 octobre dernier, sur la politique de stationnement à Brest.

Marc BERTHELOT a  rappelé d’emblée que le Rassemblement pour Brest désapprouve la politique globale de stationnement de l’équipe Cuillandre. C’est notamment encore le cas  pour  la nouvelle extension du périmètre de places payantes, voté  le  24 juin 2016 (Rassemblement pour Brest a voté contre), car cette politique va  à l’encontre de l’attractivité commerciale du cœur de notre ville.

 » Rendre plus facile, on l’a compris dans votre esprit ceci ne signifie bien évidement en rien rendre moins douloureux, le paiement des taxes de stationnement, c’est bien… c’est le minimum auquel pouvait s’attendre l’usager (même si l’on ne sait pas combien tout cela va coûter).

Pour autant ceci ne résoudra pas la question fondamentale chronique de l’accessibilité et de la redynamisation du centre ville et donc ne répondra pas aux attentes réelles des habitants et des commerçants.

Surtout lorsque celle-ci accompagne une, pudiquement appelée dans la délibération, « restructuration du périmètre payant et des adaptations tarifaires » qui n’est rien d’autre en réalité qu’une nouvelle diminution des places de stationnement gratuites et une nouvelle augmentation des tarifs.

Les conséquences de cette politique nous les connaissons :

1- moins de visiteurs, pour le commerce notamment au profit des zones commerciales en périphéries offrant de nombreuses places de stationnement gratuites !

2- Un accroissement du déséquilibre dans l’utilisation des différentes zones de stationnement (saturation en journées des zones gratuites et quand je dis saturation c’est un euphémisme) et un sous emploi des zones payantes.

Tout le contraire du vœu pieux que vous continuez néanmoins d’afficher d’une réglementation du stationnement destinée à parvenir à un équilibre global de fonctionnement de l’espace public.

C’est la réalité des faits … avec tout ce que cela engendre, comme irrespect, incivilité, exaspération des riverains.

Nous nous sommes déjà exprimés à maintes reprises sur ce sujet : lorsque l’on parle de politique de stationnement et de stationnement payant en particulier, en dehors des considérations d’innovations techniques et technologiques, c’est avant tout d’accessibilité du centre ville, de son attractivité dont il doit être question.

Nous voyons les effets bénéfiques de la gratuité du samedi matin.  

Ce changement de technologie n’était-il pas l’occasion de remettre totalement à plat, avec le délégataire, les tarifs des zones payantes, d’envisager la gratuité du premier ¼ d’heure, voire de la première ½ heure, d’extension de zones bleues etc ?

La redynamisation et l’amélioration de la qualité de vie du centre ville, qui n’est hélas une fois de plus qu’incantatoire, attendra donc. »

perimetre-stationnement-payant

Extension du périmètre payant  voté par l’équipe Cuillandre  – Rassemblement pour Brest votant contre