Culture, sports et loisirsRémi Hervé

Rémi HERVE dénonce la vetusté du Patronage Laïque de Recouvrance

Rémi Hervé Rassemblement pour Brest

Pour Rémi HERVE, conseiller municipal et communautaire, élu Rassemblement pour Brest, l’équipe Cuillandre délaisse le patrimoine municipal. C’est notamment le  cas du Patronage Laïque de Recouvrance  dont la vétusté est avérée et constatée depuis plus de 15 ans.

C’est ce qu’il a tenu à rappeler à l’occasion du conseil municipal du 2 mars dernier.

« Le maintien en bon état de fonctionnement des bâtiments appartenant à la ville est une nécessité. A l’heure des choix budgétaires, il doit avoir un caractère prioritaire sur les projets de construction d’équipements neufs.

Si en la matière, il serait faux  de dire que vous ne faites rien, on peut en revanche affirmer que vous ne faites  pas assez.

J’aimerais aujourd’hui attirer votre attention sur un cas particulier qui me semble symbolique du  patrimoine municipal oublié, tombant en décrépitude.

Allons sur la rive droite.

Non loin du plateau de Capucins, projet qui accapare votre attention et une partie des deniers publics de la ville depuis plusieurs années, un équipement de quartier se détériore lentement sans que cela n’émeuve quiconque. 

Ebloui par le lustre de votre projet, trop occupé à promener Ministre et Président dans le téléphérique ou au milieu des ateliers immensément vides, auriez-vous oublié le Patronage Laïque de Recouvrance ?

Je vous rappelle sa situation. L’équipement qui abrite l’association est vétuste et inadapté aux besoins de ses usagers. Ce constat est fait depuis plus de 15 ans. 

Qu’attendez-vous donc pour lancer un projet de réhabilitation ? 

Ces dernières années quelques velléités en la matière ont bien été exprimées par votre majorité mais rien de concret ne s’est jamais dessiné.

Yann Guevel déclarait notamment à la presse en mai 2014, quelques jours après son installation à la mairie des quatre moulins, que la réhabilitation de cet équipement était une priorité.

A priori, nous n’avons pas la même conception de ce qu’est une priorité. A moins que ce ne soit à la parole donnée que nous n’accordions pas la même importance.

 Comme disait l’autre, les promesses n’engagent que ceux qui y croient. »