Bernadette MalgornBrigitte HuBruno SifantusClaudine PéronDémocratie localegouvernancePrises de positionRémi HervéVéronique BourbigotVu dans la presse

Ville-Métropole : pourquoi, nous n’irons pas aux conseils du 8 janvier 2018

Rassemblement pour Brest

Rassemblement pour BrestAprès le limogeage de deux de ses vice-présidents à la métropole, le maire de Brest-président de la métropole poursuit ce 8 janvier le « jeu des chaises musicales « , interne au parti socialiste, en convoquant deux conseils ce 8 janvier 2018  avec comme seul ordre du jour l’élection à la ville de deux adjoints puis à la métropole l’élection du 17è vice-président.

Pour les élus du Rassemblement pour Brest ces deux réunions étant parfaitement inutiles car le maire-président pouvait inscrire ces délibérations aux conseils du mois de décembre dernier, ils ont décidé de ne pas siéger.

Bernadette MALGORN, présidente, a expliqué la position des élus du Rassemblement pour Brest, dans un courrier  du  4 janvier remis au maire-président.

Nous en reproduisons ci-après le contenu.

 

Groupe des élus Rassemblement Pour Brest

Ville de Brest – Brest Métropole

 

La Présidente        

Brest, le  4 janvier 2017

Monsieur François CUILLANDRE

Maire de Brest

Président de Brest métropole

 

Monsieur le Maire, Monsieur le Président,

Vous avez convoqué pour le lundi 8 janvier prochain un conseil municipal de Brest suivi d’un conseil de la métropole. L’ordre du jour porte sur l’élection de deux adjoints et d’un vice-président, suite au limogeage de deux de vos vice-présidents.

Outre le fait que cette nouvelle donne politique, connue dès le début du mois de décembre 2017 vous permettait d’inscrire ces votes à l’ordre du jour des conseils des 8 et 11 décembre dernier, ces convocations appellent de notre part deux observations :

1/ dans un contexte budgétaire contraint, vous auriez pu faire des économies par la suppression de ces postes au sein des exécutifs, déjà pléthoriques, tant à la ville de Brest qu’à la métropole, puis réaffecter les délégations de vos équipes alors resserrées, par arrêtés ;

2/ ces deux conseils ne constituent, par conséquent, qu’une opération de « chaises musicales » interne aux groupes majoritaires.

Dès lors, et en cohérence avec nos positions déjà exprimées dans nos deux instances, où déjà nous ne prenons pas part aux votes concernant l’organisation de vos exécutifs, et si aucune autre délibération n’est inscrite à l’ordre du jour, notre groupe ne participera pas à ces conseils.

Enfin s’agissant, de notre absence à ces réunions et afin d’expliciter notre position, vous comprendrez que nous rendions public ce courrier.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, Monsieur le président, l’expression de nos salutations distinguées.

 

                                             Bernadette MALGORN

 Conseillère municipale de Brest

Conseillère  métropolitaine

 

21 rue Jean Macé – 29200 Brest  – Tél. 02 98 47 64 96

 

Ouest-France 6 janvier 2018

 

Le Télégramme 6 janvier 2018